Partagez|

"Maître" [PV : Gilgamesh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Messages : 9
Localisation : Auprès de mon Maître, bien sûr.


Feuille de personnage
Equipe Pokémon:
Age: 29
Citation préférée:

MessageSujet: "Maître" [PV : Gilgamesh] Sam 19 Oct - 16:07

Les rues de Voilaroc n’étaient pas très animées ce jour-là. Le soleil commençait à se coucher sur cette ville à l’Est de Sinnoh et les gens rentraient chacun chez eux après une dure journée de travail, laissant les rues entre les mains des Hommes et des Pokémons nocturnes qui attendaient la tombée du jour pour se manifester. Certains voyageurs et habitants profitaient également de ce moment pour sortir et se rendre au Casino afin de dilapider leurs maigre économies dans une soirée de débauche où la chance dansait et tournait comme une bohémienne, cachant sa dague d’argent dans ses longs cheveux d’ébène et prête à vous poignarder dans le dos.

Mais ces badauds ne nous intéressent pas. Non, ce soir, ce ne sera pas la vie plaisante et sur les lumières de cette grande ville sur laquelle nous allons nous attarder, mais plutôt sur un événement ayant eût lieu dans ses sombres tréfonds. Un incident volontaire, une rencontre,  une retrouvaille.

Ce soir-là, un homme à la fois divin et infâme marchait dans les petites rues de Voilaroc. Il marchait seul, dans une solitude qui le suivait en permanence cachée dans son ombre et qu’il n’avait pas remarquée, aveuglé par sa naïveté. Cette solitude allait-elle prendre fin cette nuit-là ? En tous cas, il n’était pas tout à fait seul. Un petit groupe de ces habitants nocturnes était regroupé dans un renfoncement entre deux maisons, tel une meute de loups attendant une proie passant par là. Et quelle proie !


- Hey, les mecs, regardez un peu ce type, fit l’un des loups en donnant un coup de coude à son camarade, fixant l’homme seul du regard, avant de hausser la voix. Blondinette a l’air de pas savoir où elle se trouve…

- Attend, je le connais ce type !
fit le camarade qui avait été interpellé par le coude du premier, sa remarque concentrant l’attention de la meute toute entière sur l’étranger. P*tain, je suis sûr de l’avoir déjà vu…

La meute entière le fixait à présent, comme munie d’une unique volonté, chacun cherchant au plus profond de sa mémoire pour reconnaître ce visage fin, ces cheveux blonds en pagaille, ces yeux rouges qui semblaient être au-dessus de la misérable peuplade sur lesquels ils se posaient.

- J’me souviens !!! s’exclama alors l’un des loups. C’est le raté qui a fait son discours y a quelques mois ! Le chef Galaxie !!!

Il n’en fallut pas plus pour exciter la meute. Ce n’était pas une simple proie comme les autres, qu’ils allaient simplement déposséder de son argent avant de le faire fuir. Non. Cette fois-ci, c’était une proie de choix, un daim insouciant parmi les maigres lapins dont les loups avaient pût se contenter. Ils n’allaient pas juste le délester de sa monnaie. Ils avaient enfin trouvé une proie sur laquelle ils pourraient laisser libre cours à leur violence primitive en toute impunité, ils n’allaient certainement pas laisser passer cette chance.

Alors que la meute se rapprochait lentement de Gilgamesh, un autre homme observait la scène du haut d’un toit, son visage caché par un chapeau haut-de-forme. Il venait d’arriver quelques minutes plus tôt en ville grâce aux indications d’un Commandant Galaxie, un certain Stone, et était directement parti à la recherche de celui qu’il cherchait depuis plusieurs mois. Son cœur battait la chamade en voyant ce visage fin qui ressemblait tellement au sien et qu’il avait observé des heures et des heures durant toute sa vie. Cet homme qu’il n’avait pas vu depuis vingt-cinq longues années, et qui se trouvait à présent à quelques mètres en contrebas.


- Hey toi, on a deux trois trucs à te dire, fumier. On avait b’soin d’se défouler, pas de bol, ça tombe sur toi, Galaxie.

L’un des loups s’était approché plus vite et avait pris le bras de Gilgamesh de manière menaçante. Ce fut surement la plus grave erreur de sa vie. Une ombre s’était propulsée du toit à la seconde même du contact, griffes en avant, et avait fendu l’air à une vitesse impressionnante, ne s’arrêtant pas sur son élan lorsqu’il percuta le coude de l’homme agressif. Le bras de celui-ci tomba au sol, coupé net du reste du corps, et il fallut une seconde avant que l’homme ne se mette à hurler de douleur, tenant son moignon serré contre lui. Le Tenefix qui avait plongé à la rescousse de Gilgamesh se tenait entre lui et la meute, l’une de ses mains recouverte du sang de sa victime. Alors que la meute regardait le Pokémon, médusée, l’homme au chapeau haut-de-forme s’était laissé tomber du toit, rattrapé au dernier moment par plusieurs Spectres qui le firent doucement toucher le sol. Il était dos à Gilgamesh, et dans sa main baissée brillait un scalpel qui reflétait les derniers rayons du soleil. Il fixait l’homme manchot de ses deux yeux verts dans lesquels se lisait une haine plus brûlante que les flammes de l’Enfer.

- Je vous interdis de toucher à mon maître, chiens.

Sur cette phrase, il tourna le dos aux voyous. Son expression de haine avait disparu pour faire place à un visage rayonnant et calme à la fois, avec un large sourire, comme quelqu’un revoyant un ami disparu de longue date. Il regardait dans les yeux son sosie – non, plutôt l’homme dont il était le sosie. Il attendait ce moment depuis si longtemps…

- Je vous ais enfin trouvé. Ravis de vous revoir, monsieur, dit-il simplement.

- FUMIEEEEEEEEEEEEER !!!

Bien sûr, la meute n’allait pas se laisser faire. L’un des loups, enragé de voir son camarade dans cet état, s’était jeté sur les deux hommes blonds, le poing levé. Matthew se retourna d’un bloc et esquiva de justesse sur le côté, avant d’attraper le poignet de l’attaquant pour lui faire une clef de bras. Son expression était devenue totalement neutre, terrifiant. Sans aucune forme de cérémonie, il planta son scalpel dans l’œil de l’infortuné racketeur dans un bruit de succion à vous glacer le sang. Ignorant les cris de souffrance du borgne, il le laissa retomber au sol en tenant toujours fermement son scalpel qui s’arracha de l’orbite du malheureux, avant de faire à nouveau face à la meute qui commençait petit à petit à reculer. Il parla d'une voix glaciale, espaçant bien chaque partie de sa phrase pour être sûr d'être bien compris.

- J’ai dit… que personne…  ne touchera…  à mon maître.

Dans un cri général, les loups restant se ruèrent vers l’homme au costume de magicien qui avait osé s’en prendre à deux d’entre eux. Ils avaient décidé de se défendre, plutôt que de fuir. Les ombres qui avaient empêché Matthew de s’écraser au sol quelques minutes plus tôt s’étaient regroupées autour de celui-ci.

- Monsieur  Sinhopper, appela calmement Matthew. S’il vous plaît, veuillez reculer.

____________________________________________________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] | [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] | [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] | [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 150
Localisation : Tu cherches le dieu Vivant ? Il te trouveras, si tu vaut la peine.


Feuille de personnage
Equipe Pokémon:
Age: 29 ans
Citation préférée:

MessageSujet: Re: "Maître" [PV : Gilgamesh] Dim 20 Oct - 17:26

Le jour commencait à décliner, et les roches de la ville de Voilaroc commencait à libérer quelque peu la fraicheur accumulé pendant les ombres de la journée, rendant la zone assez froide, surtout quand on savait que la région de Sinnoh était bel et bien la région la plus froide, la région la plus au nord du monde, avec une zone extrêmement froide, à son nord. Cependant, Voilaroc pouvait sans problème rivaliser avec les villes plus nordique en matière de froid, a cause de son environnement. En effet, restant en longueur de journée dans l'obscurité des roches qui la cerclaient, et bien, peu de chaleur était accumulé, et même pendant les chaudes journée d'été, que pouvait de temps en temps connaître la fameuse région de Sinnoh, les nuits restaient d'une très grandes fraicheurs. Si certains, et certaines, ne supportaient pas du tout, préférant rentrer et se blottir dans leurs lits, dès la chute plus ou moins brutal de la température, et rester ainsi bien au chaud, d'autres, eux, aimaient la fraicheur du soir, et sortaient, justement, avec les basses températures, profitant justement de ce temps plus frais...

Gilgamesh, était de ceux-là, justement. Il aimait bien le temps frais, et seul un blouson de cuir noir, d'excellente qualité d'ailleurs, protégeait du frais. En même temps, le divin tyran de la team Galaxie n'avait pas peur du froid ! Que croyez-vous ! C'était plutôt le froid qui devrait avoir peur de lui, selon toute logique ! N'est-ce pas ?! Ahaha ! Euh, oui désolé. Bref, le fameux tyran de la Team Galaxie avait profité de la soirée pour se détendre, et avait mangé dans un restaurant d'excellente facture, dont le gérant approuvait les idéaux de la Team Galaxie, sans toutefois avoir le courage nécessaire pour entrer lui même dedans, entièrement. Disons qu'il était l'un de ses sympatisant, ce genre de personne qui n'était pas forcément entièrement dans une ambiance, une idéologie, une opinion, mais qu'il l'approuvait. Alors qu'il marchait donc, vers son QG, et donc logiquement son lieu de résidence, cependant, comme toujours, il devait passer par des endroits plus ou moins recommandable, qu'il connaissait bien, vivant dans cette zone depuis un moment quand même ! Ainsi...

« Misérable Mongrel. »

Ils n'avaient pas entendu ce qu'ils avaient dit, mais le fameux Tyran de la Team Galaxie connaissait bien ce genre de personnages. Toujours aussi méprisable. Et là, aux yeux du tyran, ils étaient méprisable pour lui, bien entendu, étant un Dieu Vivant sur Terre, comme toujours, mais pas seulement, et là était tout à fait la différence avec les autres mongrels, que le fameux Tyran de la team Galaxie avait plus l'habitude de côtoyer. Ainsi, eux, les Dieux n'étaient pas les seuls qui avait à son sens le devoir de les mépriser au plus au point...Et oui, aux yeux du tyran de la Team Galaxie, les gens avaient le devoir de mépriser ses misérables mongrels, car ils étaient la lie de la société, les pires humains qu'ils soient ! Bref, on pouvait dire que tout au moins, le fameux tyran de la team Galaxie ne les portaient pas dans son cœur, ses fameux voyous de la ville de Voilaroc. Ce qui ne s'arrangea pas du tout, d'ailleurs, quand, l'un de ses malfrats l'attrapa son bras.

- Hey toi, on a deux trois trucs à te dire, fumier. On avait b’soin d’se défouler, pas de bol, ça tombe sur toi, Galaxie.

« Tss... »

L'attaquer ? Se défouler ? Ses misérables mongrels pensaient véritablement alors qu'il aurait la moindre chance contre lui ? La moindre ? Eux ? Les pires résidus, les pires restes, les pires fragments de pourriture existant sur cette Terre ? L'un de ses mongrels l'avaient prit le bras... Il n'aurait pas le temps d'en profiter longuement... Bretteur gaucher, et non droitier, comme la plupart des gens, un simple quart de tour, et ce serait Ea qui le transpercerait sans aucune pitié. Bref, aucun ennui pour Gilgamesh, qui prendrait la vie de ce grossier mongrel, dans le dernier crime aurait été d'oser souiller la personne divine qu'il était, et la dernière chose que ses yeux devenu vitreux pas l'impact de l'épée dans la chair que composerait son ventre, seraient les deux yeux rubis, furieux, qui se pointerait sur lui. Et en général, cela ne finirait pas par un bain de sang. Les gens en général fuyait, prouvant que ce n'était pas vraiment le courage qui était la principal qualité de ses voyous, et la lacheté était leur seuls point commun avec le sage.

- Je vous ais enfin trouvé. Ravis de vous revoir, monsieur

- FUMIEEEEEEEEEEEEER !!!

« …? »

Que s'était-il passé...? Et bien, cela s'était passé d'une très grande, mais alors très grande vitesse, vitesse qui avait surprit le fameux Tyran de la Team Galaxie. Pas mal ! Mais en tout cas, voilà ce qu'il s'était passé. Alors que son bras gauche avait atteint son sabre d'or, Ea, et bien ce n'était pas ce qui était prévu qui se passa. En effet, alors qu'il était tenu, le bras fut littéralement tranché, mais alors, quand j'dis littéralement trancher, c'était du littéral, à tel point qu'un chirurgien aurait fait une crise cardiaque devant un tel manque de réalisme. Mais passons, car nous sommes dans une œuvre de fiction, imaginaire. Bref, le bras fut trancher, libérant une grande quantité de sang, qui tacha le fameux blouson de Gilgamesh, le renda fortement mécontent. Son blouson était d'une excellente facture ! Le voir tacher du sang de ce mongrel, le rendait très très peu content, si vous voulez mon avis.! Cependant, cela n'était qu'un détail, car le fameux nouvel arrivant était déjà de nouveau dans l'action, pendant que le fameux Tyran de la Team Galaxie, lui pestait intérieurement du fait qu'il devait changer de blouson maintenant !

- J’ai dit… que personne…  ne touchera…  à mon maître.

Tient tient... Une personne aux cheveux d'or, comme lui. Intéressant. Qui était ce mystérieux personnage ? Aux habts, on aurait cru un magicien, l'un de ses personnages de carnaval, de fête foraines, bref, de charlatan qui profitait des vacances de bambins, pour se faire le maximum d'argents possible. Mais là, on pouvait dire que les charlatans n'étaient que rarement comme ça, ou alors, les charlatans de mon enfance, sont maintenant doppé aux hormones sérieusement. En tout cas, ce dernier déclara :

- Monsieur  Sinhopper.S’il vous plaît, veuillez reculer.

« Peuh. De Misérable Mongrel comme ça... Je peux les écraser. Sans aucun problème. Que croyez-vous jeune homme... »

Boom... Cela n'était pas très sympathique de la part de Gilgamesh non ? Pas sympathique du tout, surtout que la personne mystérieuse, venait quand même de le tirer d'un mauvais pas. Cependant, vous connaissez tous Gilgamesh. Lui parler comme ça... Lui dire de reculer... Pff ! Comme si cela était de sa hauteur ! Comme s'il avait peur... Comme s'il avait besoin de reculer...! Ses petits loubards, ils en mangeait dix à la douzaine en une soirée ! Et encore. Et oui, fallait pas dire ce genre de chose à Gilgamesh. Cela pouvait aisément le mettre en colère, même alors que vous veniez de lui sauver la vie ! C'était Gilgamesh. Si de temps en temps, je persiste pour tenter de vous faire comprendre qu'il n'était pas si méchant, il ne fallait pas tomber dans l'autre côté, et comprendre qu'il avait quand même beaucoup de la vrai pourriture. Heureusement pour Matthew, le fameux tyran de la team Galaxie déclara, alors calmement, amusé :

« Mais je suis amusé de votre performance. Continuez, vous amusez l'être Divin que je suis. »

Oh oh ! Joli. Ce n'était pas n'importe qui, qui pouvait se vanter d'amuser le fameux Tyran de la team Galaxie, et celui-ci avait bien aimé la petite séance de torture qui avait été faites. Si seulement la délicieuse Lady Taylor aurait été là. Elle aurait adoré ce spectacle. Peut-être que le seul ennuie, aurait été qu'elle aurait voulu garder l'oeil en souvenir de ce merveilleux moment. C'était l'une des possibilité ! Mais en tout cas, ce qui était sur, c'était que ce fameux magiciel réussissait à amuser le fameux Tyran de la Team Galaxie, ce qui était relativement un exploit, surtout comme était un personnage difficile, le fameux Gilgamesh. Maintenant, il avait presque envie de voir la suite du spectacle, qui heureusement n'était pas fini ! Tant mieux, cela était toujours agréable de penser que ce n'était pas fini, et donc que l'amusement était toujours de la partit ! Parfait parfait ! Il commençait à s'amuser un tant soit peu, de son côté, dans cette « Crazy Night », qui venait tout juste de commencer Autant profiter ! Donc, il déclara à son aggresseur encore présent, qui allait attaquer.

« Pas de chance, misérable Mongrel. Tu auras fait partit de l'amusement. Dommage que je n'ai pas assez de pitié. Etranger...? Vas-y. »

Tel un Impérator Romain, ou un consul, quand la République était encore le courant politique de facto, en cours à Rome, étant donné que de jure, la République n'a jamais, mais alors jamais cessé à Rome, il baissa le pouce, montrant une clémence inexistence, et une grande joie, à l'idée que ses deux personnages vont sans doute s'étriper, pour lui... Quel grande joie ! Tel un combat de Gladiateur, pour rester dans les images antiques ! En tout cas, maintenant, fallait voir qui allait gagner; Si la balle était largement dans le camp, du pour l'instant, toujours totalement inconnu, qui venait d'arriver, et bien, il fallait attendre un pêu avant de donner un véritable vaincqueur sans contest. Donc, le fameux tyran de la team Galaxie restait relativement sur ses gardes, et avait toujours sa main sur son sabre d'or, quitte à devoir le salir, l'utilser. Mais soyons clair... Jamais un de ses petits loubards seraient digne de mourir véritablement du tranchant du sabre d'or Ea. Maintenant, si cela était obligatoire... Fallait bien faire des sacrifices... Tant pis, comme on dit ! Maintenant, chut... C'est une autre histoire !

____________________________________________________________
*De grands mercis à Soul Kanuda pour son magnifique avatar et signature. De grands mercis aussi aux artistes !*
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 9
Localisation : Auprès de mon Maître, bien sûr.


Feuille de personnage
Equipe Pokémon:
Age: 29
Citation préférée:

MessageSujet: Re: "Maître" [PV : Gilgamesh] Mar 22 Oct - 13:05

- Peuh. De Misérables Mongrels comme ça... Je peux les écraser. Sans aucun problème. Que croyez-vous jeune homme...

Le ton de Gilgamesh semblait fortement irrité par la demande qu’avait faite Matthew, si bien que celui-ci se sentit déstabilisé et penaud. Il avait dit quelque chose de mal ? Son Maître n’avait apparemment pas aimé ce que le pauvre magicien avait dit, lui qui ne pensait qu’à faire en sorte que son Maître n’ait pas à se salir les mains sur des gens qui ne devraient même pas avoir le droit de poser les yeux sur Lui. Même en ajoutant « s’il vous plaît », Matthew avait osé donner un ordre à Nicolas Sinhopper ! Lui qui n’était destiné qu’à être Son serviteur, Son ombre, que dis-je, l’ombre de Son ombre ! Si Gilgamesh avait dit à Matthew de se trancher la gorge pour laver l’affront qu’il avait osé Lui faire, le jeune homme n’aurait pas hésité une seule seconde. Heureusement, le Divin Tyran avait une toute autre idée en tête.

- Mais je suis amusé de votre performance, continua-t-Il d’un ton calme et légèrement amusé. Continuez, vous amusez l'être Divin que je suis.

Le moral de Matthew remonta en flèche à l’entente de ces deux seules phrases. Le spectacle qu’il avait offert, celui du serviteur zélé défendant son Maître, avait plût à ce dernier, et ledit serviteur avait ainsi pût recevoir son pardon, et même le droit de poursuivre son œuvre. Un véritable chien serviable heureux de revoir son Maître, si vous voulez mon avis. Un simple mot de Gilgamesh pouvait radicalement changer les pensées du jeune exorciste, comme vous pouvez le voir.

- Pas de chance, misérable Mongrel, poursuivit le Divin Tyran aux hommes qui s’étaient jetés sur eux. Tu auras fait partit de l'amusement. Dommage que je n'ai pas assez de pitié. Etranger...? Vas-y.

Sur ces mots, Gilgamesh tendit le poing vers la meute grondante, et baissa le pouce vers le sol. Une condamnation à mort.

- A vos ordres, Maître.

Comme un seul Pokémon, les trois Spectres combattants de Matthew, à savoir Superbia la Tenefix, Gula le Spectrum et Invidia le Skelenox se jetèrent sur le groupe de « Mongrels » qui avaient osé s’en prendre au Maître de leur exorciste, suivis de près par ledit exorciste qui avait sorti un autre scalpel brillant de sa manche, en ayant cette fois un dans chaque main. Ils étaient toujours en infériorité numérique, mais ce fût sans compter sur le lien qui existait entre eux, et que les misérables humains face à eux ne possédaient pas. Tandis que Superbia et Invidia chargeaient, Gula attrapa la tête de l’humain qui était le plus proche d’eux, les deux autres Spectres et l’humain l’ignorant alors et continuant leur route. Au contact, le Spectrum pût utiliser son attaque Hypnose sans soucis, avant de faire quelque chose de singulier, quelque chose que bon nombre de personnes n’avaient jamais vu de la part d’un Pokémon. La bave aux lèvres, Gula ouvrit grand la déchirure qui lui servait de bouche et arracha la tête du malheureux, l’avalant toute entière sous le regard médusé du reste de la meute qui avait ralenti leur avancée, horrifiés par le spectacle sous leurs yeux. Ce fût alors un spectacle que je ne peux vous décrire sans vous retourner le ventre, Gula festoyant telle un prédateur n’ayant pas mangé depuis des jours et devenu fou à cause de la faim. Ce n’était vraiment pas beau à voir, et les moins courageux de la bande tentaient de tourner les talons pour fuir cette folie, fuir ce monstre en noir et ses ombres sanglantes, fuir ce Diable au service d’un Dieu. Ce fût leur pire erreur. Ceux qui fuyaient furent les premiers à être attaqués, les griffes de Superbia se recouvrant de plus en plus d’un liquide rouge, tout comme le corps d’Invidia qui faisait un véritable carnage, tandis que Gula continuait son festin infernal. Au milieu des cris de terreur et de douleur, le majordome démoniaque semblait danser élégamment, bercé par cette folle symphonie, ses deux lames tranchant la chaire et le clair de lune.

Seulement voilà, Matthew avait beau faire une véritable boucherie avec ses armes, ce n’était pas un très bon combattant en mêlée. Il était meilleur face à un seul adversaire, ou grâce à l’effet de surprise, ce qui en faisait plus un assassin qu’un guerrier. Il ne pût esquiver le Scobolide qui lui avait foncé dessus par derrière et percuté dans le dos, le faisant voler et percuter violemment le sol. Alertés par la condition de leur dresseur, les Spectres furent décontenancés pendant une fraction de seconde. Ce fût suffisant pour les deux Grahyenas que l’un des loups avait envoyés pour asséner une terrible Morsure au Spectrum et au Skelenox, qui prirent alors de lourds dégâts. Superbia, quant à elle, dût tenir tête à plusieurs autres Pokémons, résistant grâce à son double-type qui la protégeait des différentes attaques, mais ne lui donnait pas assez d’avantage sur la situation pour venir en aide à son dresseur à moitié dans les vapes. Ce que Matthew n’avait pas envisagé, c’était que deux des loups parmi les rares ayant survécu au massacre étaient des dresseurs de Pokémons, et, enivré par l’odeur du sang, il avait été trop imprudent et s’était fait prendre par surprise. Un troisième survivant se jeta quasi-instantanément sur l’exorciste qui tentait de reprendre ses esprits, le plaquant au sol, avant de l’attraper par le col, les yeux rouges de haine.


- T’as buté mon frère, *nc*l* ! J’VAIS T’BUTER !!!

Levant le poing, il asséna un coup de poing au visage de Matthew, dont la tête se mit à tourner encore plus, puis releva le poing pour continuer. Mais à cet instant, une seule pensée était dans l'esprit du jeune homme.

- Maître...

Son Maître était en danger à cause de sa faiblesse.

____________________________________________________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] | [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] | [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] | [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: "Maître" [PV : Gilgamesh]

Revenir en haut Aller en bas

"Maître" [PV : Gilgamesh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinka no Kizuna :: L'aire de repos de tout aventurier :: Corbeille :: RP archivés sur demande-